presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

mardi 28 avril 2009

Mal logés en colère au 104

Ce n'est que ma vue, partielle, de ce qui se produit ici depuis midi, mais voilà : un groupe de "mal logés en colère" (slogan de leur banderole), en grande majorité des femmes, souvent avec enfants en bas âge, manifeste au 104 pour demander un toit.

Leurs slogans :

Solidarité avec les mal logés.
Un logement : pour qui ? Pour tous.
Mal logés en colère.


Ils sont entrés dans l'espace privé situé devant la salle 200, clos par des palissades, où se tenait aujourd'hui une réunion sur le RSA et les politiques d'insertion. Slogans criés au moment même où les participants à la réunion commençaient à manger, un buffet ayant été dressé à leur intention. Ont continué à manger, dos au groupe.

Ambiance plutôt joyeuse, cris et sifflets, chants. Grande énergie dans la scansion, la revendication.

Devant la porte de l'espace privé, la police en civil, les visiteurs, etc.

Après une occupation des lieux qui a duré au moins deux heures, peut-être plus (je n'étais pas là tout le temps), le groupe de manifestants a quitté l'espace privé et s'est installé dans la nef Curial (la partie du 104 sous verrière). Ils ont déployé leur unique banderole, ont continué, de temps à autres, à lancer leurs slogans. Ils ne sont pas très nombreux, quelques dizaines. Des femmes, des poussettes, quelques jeunes.

Les CRS débarqués il y a environ une heure, maintenant, et qui viennent de partir, étaient eux en nombre conséquent. Ils ont barré tous les accès de la nef Curial : côté Merle Moqueur, côté Maison des petits, côté salle 200, côté salle 400, et jusqu'aux écuries. Visiteurs bloqués, manifestants encerclés, activités suspendues. La tension est montée. Rien n'était plus joyeux. Tout le monde observait tout le monde, attendait.

Enfin les CRS sont partis, sous une brusque averse de grêle. Se sont protégés avec leurs boucliers pour traverser la cour et revenir aux cars longeant la rue Curial.

Photos suivent (mais pas de la grêle).

Aucun commentaire: