presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

dimanche 18 octobre 2009

Six mois au 104

Comme prévu, voici le texte (ici ou ci-dessous) que m'avait demandé d'écrire le 104 il y a quelques semaines, à retrouver dans un recueil consacré à sa première année d'existence. Ledit recueil est disponible dans les halles Curial et Aubervilliers à côté des flyers et fiches des artistes. J'ai ajouté au texte quelques photographies prises au fil des mois.

Mode d'emploi : cliquez sur le lien ou sur le mini-calaméo ci-dessous, et à nouveau sur lui quand vous êtes arrivés sur la page du site qui l'héberge. Ensuite, si vous le souhaitez, cliquez sur l'icône carrée en haut à droite pour voir le texte en plein écran.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

tu vois quoi : ceux du 104 ont une chance inouïe de t'avoir confié quelque chose, inouïe... Ce que je veux dire, c'est que ce lieu (de ce que j'en sais c'est vrai, je le reconnais, c'est à dire peu) ce lieu décrit ainsi que tu le fais, avec tes mots, et aussi tes photos, et aussi tes liens et aussi ton site et tout le parcours et DK que j'ai tout de suite aimé(e) (tu te souviens au café tabac du coin ? moi oui) et ton simple passage, ami des personnels disons, c'est vraiment une image du lieu tellement plus jolie, plus vraie, plus exacte je pense que ce qu'il est réellement... Moi je le connaissais d'avant, mais de le voir par toi, c'est vraiment, vraiment éclairant... C'est ainsi qu'on reconnaît l'écrivain. Fierté pour nous aussi, Anne...
PCH & HC

Anne a dit…

tu te doutes bien à quel point ça me touche... C'est vrai que le lieu, cherchant à me l'approprier, je vais y chercher ce que je peux y trouver de plus... quoi ? intime ? vivant ? proche dans l'abstraction ? je ne sais pas. Quelque chose dont j'ai besoin en tout cas. Pas sûr que pour la B. ça se déroulera pareil, ne serait-ce que parce que le lieu est cette fois surchargé...