presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

vendredi 23 octobre 2009

Paris Toulouse



















Discrètement, régulièrement, des "fenêtres du monde entier" continuent de me parvenir par e-mail. Ici, deux photos de Julien Legrand, l'une prise à Paris, place d'Italie, l'autre à Toulouse (et l'Italie s'y trouve aussi). Lorsque Julien a pris la première, devant un centre commercial, un vigile lui a signalé que c'était interdit. Que nous sommes menaçants, à regarder, lever la tête, c'est dingue !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est ça, la grande menace : la même chose est arrivée à H., un jour qu'on était à Skwaï, à illustrer notre prochain article... Et puis quoi encore, regarder en l'air, vous vous croyez où, en liberté ou quoi ? C'est dingue ce qu'on peut se permettre des fois... Affligeant.

Anne a dit…

et le centre commercial plus interdit de regard que le consulat, du coup...

L'Apprenti Béquilleur a dit…

Ça montre bien qu'il vaut mieux sauvegarder les super-marchés que les relations politiques ! Vive nous !

Merci d'avoir mis les photos, j'avais oublié celle de l'ambassade !

À plus