presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

lundi 30 mars 2009

Avant-printemps























































"Voici où nous en sommes, la caractéristique de cette saison, l'avant-printemps :
Entre la nécessité de faire du feu
(Foyer rouge dans l'âtre ou le poêle)
- et la possibilité, grâce à certaines éclaircies ensoleillées (mais dues à un vent encore froid), de n'en point faire et de jouir du soleil.

*

Dans quelques jours il sera trop tard, nous serons dans l'aise, le confort du vrai printemps (ensoleillé. Feu devenu inutile). Nous aurons oublié cette sensation (émotion). Nous ne pourrons plus rien en dire.
Faudra-t-il donc attendre l'année prochaine pour reprendre ces notes et achever le tableau ?
Non, il faudrait (dans l'élan) l'achever tout de suite.
Mais le courage ? La contention d'esprit (alors que cette migraine...) ? ... et le bonheur d'expression ... ?
N'avoir que cela à faire ! et beaucoup d'énergie ! de pouvoir de contention. Voilà ce qu'il faudrait."













Francis Ponge, Nioque de l'avant-printemps.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Non mais c'est vrai, on l'attend, on regarde les signes, les fleurs blanches sur les arbres de ma rue, mais le froid de gueux le matin (t'sais que le matin, vers 7h30 comme ça, je prends un café au bar hein), alors on regarde, la nouvelle heure de truc, là, les illuminations du soleil, et puis bientôt, bientôt... tu te remets ?
PdJ (point du jour)

Anne a dit…

va bene, gracie... Je lis un livre sur les jeux vidéos. Comme tu dirais, "c'est pas mal !"

(point du jour on ne peut mieux faire!)