presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

lundi 8 juillet 2013

sténopés de la rue Daguerre














se placer se poser ouvrir le sac et sortir la boîte noire 
(une boîte par image la choisir en fonction de ce qu'on veut montrer quels angles quelles lignes tout cela s'imagine il n'y a rien à voir rien d'autre à supporter qu'une image mentale)

la poser la placer parfois à raz du sol se méfier des courants le vent l'air qui emportent la boîte en équilibre sur un plot, un capot, le trottoir lui-même est-il fiable ?














révéler et fixer puis rincer et sécher et choisir et scanner retraiter le fichier être déçu/s ou non comparer repartir 

rue Daguerre des gens sont passés le sténopé s'en fout
des voitures arrêtées, des façades fenêtres
la lumière qui est tout et fait perdre le sens
voilà ce qu'il retient

sténopé l'immobile cherche à nous rattraper 
efface ce qui s'agite 
il cherche à nous fixer mais nous sommes déjà sur un autre trottoir dans une cour à un angle à poser une boîte et encore une boîte 
à supposer rêver ce qu'on voit ce qu'on cherche
et peut-être pour rien

*

deux sténopés de la rue Daguerre pris et développés par Antoine Prunier et moi-même (enfin surtout lui)

Aucun commentaire: