presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

mercredi 25 mai 2011

Oloé, J+2, dans les rues de Montreuil et dans l'atelier




Partie ce matin enregistrer l'oloé 12 pour la télévision de Montreuil, qui en fera bien ce qu'elle voudra lors de la fête organisée mardi soir pour les ados de la ville (ramdam dans la bib, tout ceux qui sont là s'agitent ; cette journée est également celle des concours, je pense à ceux qui planchent), j'arrive dans l'atelier, miraculeusement silencieux. Trois cadeaux et de nombreux messages m'attendent.

Il suffit de brancher le câble ethernet.

Trois lectures particulières des oloé : flânerie chez Franck Queyraud, grapillage (dit-elle) chez Brigitte Célérier (mais c'est bien davantage), et très bel article de Christophe Grossi sur le blog ePagine.

Comme lors de la sortie de Franck (et c'était si important, alors), je vis ce moment on ne peut plus précieux : lorsqu'on se rend compte qu'on est lu, et, surtout, que c'est pour les bonnes raisons. Se sentir compris au plus près, c'est évidemment ce qu'on espère en écrivant, mais sans y penser. Enfin, je parle pour moi : lorsque j'écris, je ne pense pas au lecteur et c'est volontaire (qu'on ne le prenne pas mal, au contraire). La surprise, à l'arrivée, n'en est que plus belle. J'en parlerai peut-être une autre fois...

(l'atelier n'est plus silencieux)

Merci à tous ceux qui m'envoient des petits mots depuis ce matin (Facebook et Christophe l'ont dit, donc, oui, J+2, c'est mon anniversaire, en effet !).

Et merci à Maria, de la bibliothèque, qui vient juste de m'offrir une rose.

Aucun commentaire: