Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

vendredi 4 janvier 2008

Ce qu'il y avait derrière


Les lecteurs de mon livre se seront peut-être aperçus qu'il s'ouvre et se ferme sur les mêmes fenêtres murées. L'immeuble vient brusquement de "sauter", les gravas s'accumulent...
Avant qu'il ne reste plus rien, quelques images de ce qu'il y avait, finalement, derrière la façade...

Aucun commentaire: