presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

dimanche 25 janvier 2015

Décor Daguerre #2



















Sur le mur, il s'en passe. On circule, on poste, on donne à voir, à entendre, à lire. On envoie sans le dire des mots d'amour. On découvre, on apprend, on prend des rendez-vous. Et, on le sait aussi, ce dont nul ne doute, ce que tout le monde dit : on se met en avant, avec simplicité ou de façon retorse ; on expose sa bouche, ses yeux et ses écrits, ses pieds plutôt quand on se croit malin. On dévoile sans exhiber, on exhibe avec naïveté. 

*

=> 1975 : en arrière-plan, le mur de la boutique avec ses photos, ses cartes postales, ses petits mots accrochés (à la boucherie en particulier)
=> 2013 : le mur de Facebook
=> évolution de la photographie et de ses usages

3 commentaires:

Anonyme a dit…

POURQUOI AVOIR CREER CE BLOG MME SAVELLI?

Anonyme a dit…

POURQUOI AVOIR CREER CE BLOG MME SAVELLI ?

Anne a dit…

(euh... bonsoir, déjà !)

- pour créer mon propre espace de publication, en-dehors des formes d'édition traditionnelles
- pour, ainsi, écrire des textes qui par leur forme même ne pourraient exister ailleurs (et les écrire directement dans l'interface)
- pour faire apparaître les liens qui existent entre mes livres (et que j'ai en tête quand j'écris)
- pour me faire plaisir
- pour permettre à mes lecteurs de savoir où j'en suis (rubriques "crossroads" et "en ce moment / à venir")
- pour toucher d'autres lecteurs que ceux de mes livres
- pour être lue par les auteurs dont je lis les blogs, les sites, et pour parler de temps en temps de leur travail
- pour jouer avec les images, les liens, les ramifications et l'invisibilité (depuis le temps, presque tout ce qui est dans ce blog est devenu invisible, chassé par les articles les plus récents)
- voilà, cher anonyme...