presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

vendredi 18 mai 2012

Départ pour Marseille

Après plus d'un mois passé à écrire un trajet Paris Marseille virtuel en parallèle avec Pierre Ménard, soit une dizaine d'étapes (d)écrites en utilisant les ressources de Google Street view











le départ "réel" est prévu ensemble demain matin : trois heures trente de train durant lesquelles découvrir le travail de l'autre avant de commencer à monter en direct les pages de notre... quoi ? comment le nommer ? projet ? livre ? intitulé Laisse venir, lors du festival 48 heures chrono de la Friche. 
(n'hésitez pas à cliquer sur le lien Laisse venir : vous y trouverez les précisions de Pierre Ménard sur cette performance que nous relayerons par Twitter)












Pour être honnête, puisque la performance fait état du travail en cours, à 11h38 j'en suis là : mon texte n'est pas terminé, il me manque des captures d'écran, je n'ai inséré aucun lien... bon, tout cela en direct demain ! Là, le voyage s'avance et bien sûr il s'appelle valise, courses, courrier... Ou encore rue du Chant des vagues, à Sète, dont voici la fenêtre ci-dessus.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

ça s'appelle francerrance et je suis avec vous (bien qu'il fasse bien gris sur Paris, je garde les 10°, 11° et 19° - et 20° - sur la place du métro belleville)

Anne a dit…

paraît qu'il pleuvra à Marseille, t'inquiète ;-) (et merci)

gilda a dit…

Tiens, c'est marrant, moi quand j'écris les liens je les mets à mesure, trouve que ça prend moins de temps
(on pourra en recauser à l'occasion)