Mandelieu

Mandelieu

dimanche 24 juillet 2011

là-bas













































de l'enfance retrouver l'entrée et par miracle la porte est ouverte


















le code ne doit pas fonctionner



















fenêtre du couloir lui-même fermé par une porte avec sonnette



















porte elle aussi ouverte on ne sait pas pourquoi



















au fond du couloir la porte de la maison (de l'appartement), celle qui mène au toit, celle des voisins, cousins d'un cycliste célèbre















en descendant la rangée de boites aux lettres 
revient dans les rêves avec une telle exactitude que la prendre la photo c'est fixer le rêve
(sur la boite exacte pas de nom)

C'est une ville ancienne dans laquelle rien ne bouge. S'y rendre c'est retourner dans l'enfance pied à pied. Marcher dans l'enfance, littéralement. Retrouver la mémoire des rues, leurs noms, leur cartographie, au point de s'y voir au-dessus comme dans une photo aérienne. 

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Maisons-Lafitte ou Saint Germain en Laye ? Vaguement l'impression d'avoir été dans ce musée...

Anne a dit…

Saint-Germain.