Mandelieu

Mandelieu

samedi 20 novembre 2010

Montreuil, au tout début

Un matin, de froid, d'humidité, 9 heures à la mairie.









C'est une apparition furtive, se rendre à une réunion qu'on ne peut suivre jusqu'à la fin, se cogner à la porte d'entrée, sonner, se présenter, s'asseoir dans le fond de la salle. Dans le sac, l'appareil-photo : avoir si peu, jusqu'à présent, arpenté la ville.









C'est d'un tout début qu'il s'agit : avancer sur du presque rien, longer une ou deux rues, n'avoir encore devant soi ni temps ni disponibilité d'esprit.












Mais dans ces quinze minutes de déambulation, se faire une première idée









de la couleur









de la texture












de certaines configurations.












Montreuil, ville qui m'accueille dans sa médiathèque de maintenant à juin, en résidence, nouvelle que je m'en vais fêter, là, maintenant, tout de suite (des mois que je l'espère).









Et avant d'en dire plus sur les projets, ce qui est prévu, etc., envie très simple de la partager, cette nouvelle, enfin...

3 commentaires:

gilda a dit…

À toi le Méliès et Folies d'Encre, leurs rencontres et avant-premières, le centre Nautique rebaptisé "Michel Thermos" par mon fiston et qui fut si longtemps la plus belle piscine que je connaissais (à présent que je l'ai découverte, c'est celle d'Uccle à Bruxelles), le conservatoire improbable, les rencontres belles - à Montreuil la plupart des passants sont sympathiques et causants -, la maison de l'amie de Celle qui (il faudrait qu'un jour je raconte cette histoire, elle est un peu étrange, un peu triste, un peu jolie). Bref, bonne nouvelle, très bonne nouvelle que cette résidence.

PS : Bizarrement, la médiathèque, je ne la connais pas.

Anne a dit…

Merci Gilda, pour ces points d'appui : les noter, les tester, tout ça...

Anonyme a dit…

О! post impresionante. Realmente disfruté la lectura de su blog.