presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

samedi 28 février 2009

en mars avec les Timmins

Mars arrive et les choses se précipitent : lecture, tout d'abord, le dimanche 8 de Cowboy Junkies / The Trinity Session au 104 à 15h30, lors d'un week-end consacré à l'écriture. Disposant "seulement" d'un bureau, je fais régulièrement mon nid chez les autres et après l'atelier 20, c'est cette fois la salle 200 qui m'a accueille. Comme son nom l'indique, elle compte deux cents places. Je suis passée voir tout à l'heure, ça reste impressionnant : aussi, venez ! D'autant qu'il y aura Olivia Rosenthal juste après moi...
Je pense présenter d'abord mon texte, la collection Solo et les Cowboy Junkies avant de passer trois morceaux de l'album (à ceux venus aux Buveurs d'encre en octobre dernier : oui, je sais, j'avais dit que je ne le ferais pas...) et terminer par la lecture. Ca durera sûrement moins d'une heure.

Huit jours plus tard, hop, on ne mollit pas : salon du livre. Je suis conviée par Alain Pierrot à participer à une table ronde organisée par la SGDL sur le thème "Vivre de sa plume numérique ?" (sa plume numérique... enfin bref). La raison de ma présence ? Fenêtres, apparemment : parce que le texte est d'abord paru en partie sur remue.net avant de trouver un éditeur "papier". Ce sera le 16 à 17h30.

Puis, le 21, nous voilà, Claire Fercak et moi, invitées au festival littéraire de Clichy-sous-Bois qui se trouve à l'espace culturel du magasin Leclerc. ll s'agit d'une signature (Cowboy Junkies à nouveau). Allez, n'essayez pas de vous défiler, je vous vois d'ici ! Il y aura une dizaine d'auteurs, ça durera tout le samedi.

Ensuite, le 27, lecture à la Lucarne des écrivains en compagnie de Marie-Céline Siffert (Monsieur en extase sur la couverture) et de Magali Brénon (J'attends Mehdi), dont les livres viennent de paraître. Nous pensons effectuer une lecture croisée de nos textes dont certains thèmes, certaines images, se répondent étonnamment. Cet après-midi, nous avons commencé à nous y préparer, c'était bien...


Deux jours plus tard (le 29 donc), retour au 104 pour une présentation de mon travail en cours. Enfin, on saura que je fabrique ! Je pense lire surtout le début de Dita Kepler, dont le rythme d'écriture ralentit un peu ces derniers temps : la faute aux fenêtres et aux cowboys.

Enfin, ça bouge, quoi...

(ps : cliquez sur la photo de Michael Timmins : elle est liée à des photos de concerts ; celle de Margo en noir et blanc est de John Anderson)

1 commentaire:

souvenirs de paris a dit…

merci pour l'article