presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

lundi 4 juin 2012

Dans l'île



















Après ce muret c'est ici comme une île où parfois, de longues heures, personne n'accoste.














La matière est là, extensible.














Le texte, une variation pour Dita Kepler intitulée Anamarseilles s'écrit très lentement, ne compte presque aucun appui. Je regarde les rails, n'ai aucune idée d'où je me rends.














Il s'agit de se rendre, en effet, mais les points d'accès changent sans cesse.
La ville est vaste, Dita abstraite (j'ai choisi l'alphabet et la géométrie).














Aussi, pour moins s'y perdre, donner un nom.














Et comme dans l'anamorphose, étirer / cacher.

Aucun commentaire: