presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

vendredi 28 janvier 2011

Fenêtres de Brest, par Pierre Ménard




(pas toujours, mais parfois)

Parfois nous nous rencontrons par hasard.
Parfois nous traversons le même pont à des heures différentes.
Parfois nous savons où nous sommes sans nous trouver au même endroit.
Parfois nous sommes au même endroit.
Parfois nous résidons sur le même site.
Parfois nous regardons la même chose.
Parfois nous regardons ce que regarde l'autre.
Parfois nous nous promenons.
Parfois nous avons le don d'ubiquité en même temps.
Parfois nous croisons nos lectures.
Parfois nous nous volons des phrases.
Et nous lisons ce que l'autre écrit.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

la nouvelle fenêtre de Dita K., c'est à Montreuil ou à Paris 20 (comme Perec) ? Hein.

Anne a dit…

à Montreuil.
il y aura Paris 20 demain matin dans la ville haute, remarque...
bises et bonne soirée

Anne a dit…

au fait, je lis toujours ton petit journal, tu sais

Anonyme a dit…

tu as vu le numéro du soir ? tu le connais, l'animal ? incroyable ce type... (merci pour la lecture)

Anonyme a dit…

au fait, je suis ton journal de nage... :°))

Anne a dit…

... sauf qu'aujourd'hui, c'était la glisse ;-)
Non, je ne connais pas ce monsieur, mais tu as bien fait de le mitrailler !