parc de la Vallée aux Loups

parc de la Vallée aux Loups

vendredi 5 septembre 2008

J - 19 : Marseille Gênes, les soluces

"Bon, alors, c'est quand que tu les mets, les soluces, sur ton blog ?" m'a demandé mon fils, qui semble être plus joueur que vous autres, visiteurs (sauf PdB, qui a participé, merci à lui ... ). Il pleut sur Paris, l'imprimante refuse d'effectuer des tirages corrects de mon texte : il est temps, donc, de donner les réponses au petit jeu du 31 (conseil : lien à ouvrir dans une seconde fenêtre).

Tout d'abord, bravo PdB, la photo A a bien été prise dans le port de Marseille, et la B dans celui de Gênes. Certes, je n'avais pas cadré Notre-Dame de la Garde sur la première pour que ce ne soit pas trop facile, mais on pouvait tout de même reconnaître le vieux port, malgré la qualité très contestable du cliché (d'accord, d'accord), pris en haut du jardin du Pharo (un chouette endroit) en plein vent. A Gênes aussi on est allés se percher sur les hauteurs pour immortaliser le gigantesque Yang Ming (cliquez sur la photo B pour le voir).

Passons à la C. Il fallait reconnaître la maison de Christophe Colomb, à Gênes, donc, mais on pouvait trouver de toute manière en agrandissant la photo : un petit panneau "Commune di Genova" apparaît en bas sur la gauche.

Photo D. Alors là, impossible ou presque de reconnaître les fenêtres d'un immeuble du cours Julien, notre lieu de prédilection à Marseille : une place, des bouquinistes, un café au bord de l'eau (sorte de fontaine plate, à vos pieds, qui glougloute et apaise), tout cela il faut le deviner...

Voyons la E : Genova, ses murs "d'avant" encore un peu lépreux, d'avant la rénovation de la ville qui avance, nettoie les ruelles, récure les façades et surtout repeint, un peu trop lisse, trop net, trop déco (exemple : les balcons jaunes à gauche).

F : argh, horrible piège ! Nous ne sommes ni à Marseille ni à Gênes mais à La Ciotat (à côté de Marseille, donc, pour les nuls en sud). Dans la ruelle où cette photo a été prise, on a planté au mur des panneaux transparents qui indiquent aux passants l'intérêt des façades, des fenêtres. Voici ce que ça donne :





































Quant à la G, c'était Gênes, je vous demande de me croire sur parole.

Reste encore le bar Gilda de Gênes (photo E), dans la Via Balbi qui mène à la gare. J'avais également trouvé un restaurant Gilda cours Julien (à Marseille, donc, diront ceux qui ont suivi), qui a la bonne idée de proposer de petits plats de poissons pas chers que l'on peut aller déguster à la terrasse du café d'en face. Je l'ai pris en photo mais cette dernière a mystérieusement disparu...

Photo F : on aura reconnu La Mouette, de Lamartine bien sûr (Marseille, donc) !

Photo G : ah, piège à nouveau : nous sommes dans un jardin public de Vintimille. Cette mouette-là était particulièrement vindicative, elle a gueulé de réverbère en réverbère jusqu'à se poser sur la statue.

Sur la H, il aura vraiment fallu être flemmard pour ne pas voir le panneau de la mairie de Marseille à gauche et la rue "Va à la calanque" (oui, c'est bien son nom).

Enfin, en cliquant toujours sur l'image pour l'agrandir, on aura remarqué sur la dernière (photo I) qu'il ne fait pas bon monter sur la marquise à Aubagne !



2 commentaires:

Anonyme a dit…

en même temps c'était facile...
et les photos, la mer est la même aussi, je me souviens des autoroutes qui dominent Gênes lorsque nous y passions, en 72 pour aller vers l'Afrique en 2 chevaux, tu vois le topo ? allez bon courage jusqu'au 24...
PdB

Anne a dit…

Oui, et il y a toujours une grande route surélevée qui traverse la ville dans toute sa longueur, coupant le regard en deux. Ailleurs, dans le centre, plus une voiture ou presque : les ruelles pavées ne sont pas adaptées. Par contre, un ascenseur, un funiculaire emportent jusqu'en haut de la ville...
L'Afrique en deuche ? On attend la suite !
Merci pour les encouragements,
Anne