Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

mardi 23 septembre 2008

J - 1 : with my head again clear


I think of words to send to you
To coax you back to my side


(Cowboy Junkies, Postcard blues)

Malgré le mouvement de grève, la poste m'a bien envoyé les exemplaires du livre. Il est là, à droite de l'ordi, petit format, belle couleur orange, beau papier. Soleil sur Paris, café pris au comptoir en face des Buttes Chaumont.


Puis, tout commence là :






















(mais ça ne dure pas)

5 commentaires:

Anonyme a dit…

sans blague, le parc de la villette est photogénique, hein ? surtout quand il fait soleil... il y avait les pelouses électroniques, il y a quelques années, et je crois aussi cette année, le feu d'artifice ... où tu as été hein : bon, ben bon demain !

Anne a dit…

Merci beaucoup !

(et oui, pour le feu d'artifice, on l'a vu un peu de côté, ratant quelques effets au passage, mais c'était bien réussi..)

Anne a dit…

(j'écris n'importe comment, ce soir, on m'excusera j'espère...)

Anonyme a dit…

c'est le trac sûrement (à un moment, va falloir, quand même, redescendre, hein... :-))

Anne a dit…

oui oui oui, c'est sûr..!
bonne soirée,
Anne