Mandelieu

Mandelieu

mardi 30 septembre 2008

Boulevard Barbès

Années 70, y passer à cinq ans parce qu'on habite Château Rouge et qu'il faut prendre la 2, plus pratique que la 4 pour se rendre on ne sait plus où. L'automne, l'hiver, y acheter à l'angle des marrons dans leur cornet de journal (brûlent les doigts, les salissent, c'est bon). L'été, repérer en marchant la musique pop d'une horlogerie bijouterie. Au retour, bifurquer sur la gauche, monter des escaliers, apprendre à lire.

Ce matin, y passer à dix heures pour acheter un cadeau, un deck de Yo-Gi-Yo dans sa boite de métal. Pluie fine, grand magasin désert. Pousser au Virgin à côté et là, surprise, trois exemplaires du livre écrit l'hiver dernier sur la table "livres - arts - musique".

Quel fantôme de l'enfant de cinq ans sur le boulevard Barbès ce matin ?

2 commentaires:

Anonyme a dit…

yo gi yo tu dis ? très fort (c'est quoi ?)
il n'y a plus d'exemplaire des cowboys chez delamain : j'ai acheté celui qui restait cet après midi (pas si facile à trouver... mais quand on connaît la librairie ça derrière le poteau à droite de Paris); je l'ai lu, c'est bien ça rappelle tellement de choses de ce temps-là (mais pour moi quinze ans avant, avec des décors différents jussieu ou institut d'archéologie, mais les mêmes sensations on dirait, et les films sont bien choisis)
c'est bien, ça va... bravo !!!
PdB

Anne a dit…

C'est drôle, j'ai failli passer chez Delamain cet après-midi, renoncé à la dernière minute. Je vais ajouter un petit commentaire dans mon article d'hier, tiens...
Sinon, Yo Gi Yo (je me doutais bien que ça ne parlerait pas à tout le monde!) ce sont des cartes japonaises style pokemon, avec des histoires de forces et d'énergies, tout ça.
Merci pour la lecture...