Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

mardi 4 novembre 2008

Quand il ne se passe rien il se passe quoi ?










Ce qui se trame sans nous, gens qui pensent et parlent, gens qui se déplacent, dont on ne mesure pas l'influence (donnera quelque chose, un jour, dans notre dos, là, demain ?)












Ce qui se trame ailleurs (sons, notes, mots, vibrations, pas de côté) : comment s'en nourrir, s'arracher du rêve, se noyer dans le rêve, se concentrer ?












Quelque chose s'approche du moins on espère












Sourde à la crise - de toute façon c'est la crise depuis toujours.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Et quand il n'y a plus de connexion, que se passe-t-il ? on écrit, complètement hors sujet, dans la zone des commentaires, le plus furtivement possible : Anne, Je voulais te répondre mais ma freebox est caput, plus d'Internet at home (c'est horrib). A demain. Cécile

Anne a dit…

Cécile,
Si tu es encore dans les parages : à quelle heure tu y vas, demain ? Moi, je pensais arriver tôt, vers 19 heures, parce qu'à mon avis il y aura du monde...

Anonyme a dit…

Vers 18h30, 19h, histoire de prendre un pot avant avec d'autres avancedataires. On n'a qu'à se dire 19h devant le café pas loin du centre Cerise, à droite dos au centre Cerise, environ 40 mètres après ledit centre Cerise(j'ai oublié le nom du café c'est malin). A tout à l'heure ! C.

Anne a dit…

A droite, au dos : je vais essayer de le trouver !
A tout à l'heure.