Mandelieu

Mandelieu

dimanche 13 septembre 2009

Verrière, fenêtres et portes en gare de Toulon












Toulon, août 2009, quai n°1, en attente de la correspondance. Un TGV stationne, empêche de bien voir les façades. On lève alors la tête. Au-dessus, une sorte de verrière qu'on croirait en papier mâché, sur laquelle un point noir



une mouche ? une chiure de mouche ? (énormes alors, et l'une et l'autre)







semble là depuis toujours. Enfin il bouge.







































On ne peut guère faire plus beau, sur ce quai (je ne parle pas des gens).









Ou alors, il faut considérer le TGV. Et à bien l'observer









trouve une porte sur vide.









Court alors la photographier (car bien sûr c'est le moment que choisit le train pour quitter la gare).

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Casse gueule un peu pour le pigeon, non ?
PdB

Anne a dit…

quasi, mais pas !

NaB a dit…

je connais bien la gare de Toulon. Il y a deux particularités que vous devriez noter à la prochaine halte qui sont rigolotes.
1) une croix d'une église qui vue du quai paraît complètement saugrenue dans le paysage.
2) l'indice 4 en chiffre romain de l'horloge (sur la place) de la gare est un IV et non un IIII comme sur toutes les montres. C'est le premier cadran que je vois ainsi.
Bien à vous
N

Anne a dit…

je note tout ça précieusement, merci !