Mandelieu

Mandelieu

dimanche 20 septembre 2009

Au plus près




























Idée on ne peut plus simple : se rendre, en ces journées du patrimoine dans le bâtiment le plus près de chez soi.












J'habite à quelques mètres du siège du Parti communiste, situé place du Colonel Fabien à Paris.
Lorsqu'il ouvre ses portes, chaque année, on peut visiter l'intérieur de la coupole, la salle des délégations, le café (?) et la terrasse.
Evidemment, chacun se précipite au sixième étage pour voir ce qu'il ne voit pas d'habitude : tout Paris, le quartier, la rue d'en bas.



























avenues, antennes, cours intérieures, caméras, cheminées...






























































Puis au sous-sol, on découvre donc la salle des délégations, étrangement couverte de moquette verte


















et son mot d'amour, gravé du bout du doigt.

3 commentaires:

brigetoun a dit…

tout de même sacrément beau, non ?

Anonyme a dit…

tu sais quoi, sur la place, il y a un café qui s'appelle "chez fabien" et je n'avais jamais fait le rapprochement... Je te ferais dire, en plus (parce que "l'Armée du Crime" sort en ce moment) que c'est à Barbès (sur la ligne 2, mais je crois que c'était plus sur la 4) qu'a eu lieu le premier attentat contre l'occupant allemand et nazi par ledit colonel... Bon y'a de quoi faire, en même temps (le vert de la salle des délégations est renversant...)
PdB

Anne a dit…

à Brigetoun : oui, c'est beau et c'est Star Trek, aussi : tout a été conçu par Oscar Niemeyer, courbes, fauteuils, éclairages étranges, ce qui donne vraiment une (drôle d')unité, sixties et intemporelle... J'aime vraiment ce passage constant de l'un à l'autre, même si le lieu peut également se révéler assez oppressant.
à PdB : Chez Fabien : oui, je connais, l'ai même pris en photo, vu de la terrasse, hier. On y mange bien mais dans une déco...euh...comment dire pour ne pas les vexer ?!
Il me semble aussi que c'est à Barbès, l'attentat, mais j'aurais dit la 2 parce qu'il me semble que c'était dans le métro aérien... à vérifier.
Quant à la moquette verte sur les murs, j'avoue que j'ai trouvé ça puissant moi aussi : une sensation de forêt et de cellule capitonnée, quelque chose comme ça !