parc de la Vallée aux Loups

parc de la Vallée aux Loups

vendredi 18 septembre 2009

crossroads/9

Cela fait déjà un moment que je pense à cette rubrique, dans laquelle se croisent régulièrement les différents projets d'écriture qui m'occupent. En ce moment, tout est en gestation, tout commence ou se termine... enfin bref, essayons.

Comme je l'ai déjà dit ici, après les six mois passés au 104 entre janvier et juin, je vais donc, à partir d'octobre, passer quatre mois en résidence à la Bellevilloise afin de poursuivre mon projet de trois livres liés à la notion de décor. La Bellevilloise est située dans le XXe arrondissement, rue Boyer, en haut de la rue Ménilmontant, juste à côté de la Maroquinerie. Comme le 104, la Bellevilloise a une histoire très riche : c'est une ancienne coopérative ouvrière, reconvertie en lieu artistique. Pour en savoir davantage, il suffit d'ailleurs de s'y rendre demain, journée du patrimoine oblige : des spécialistes proposeront une visite historique des lieux de 11h à 19h.

(note du samedi : en fait non, je viens d'y passer. Pas de visite globale des lieux car tous ne sont pas accessibles aujourd'hui. Dans la halle aux oliviers, cependant, l'association d'histoire et d'archéologie du XXe arrondissement est effectivement présente et répond aux questions des visiteurs. Ce que l'on peut visiter : la halle et la terrasse).

En quatre mois, peu de chance que le programme que je me suis fixée soit bouclé, bien sûr. Néammoins j'ai décidé (contrairement à ce qui s'est passé au 104, où je me suis concentrée sur le troisième "décor", Dita Kepler) de tenter d'écrire les trois textes en même temps, ce qui était mon projet d'origine. Pourquoi ? En fait, je crois que c'est une question de liberté : ne pas se sentir coincée dans un seul lieu, ni sur un seul texte ; ne pas forcer la confrontation entre deux textes, placés en vis-à-vis. D'où l'idée d'en écrire trois. Est-ce que ça tiendra ? On verra bien. En ce qui concerne la Bellevilloise elle-même, le lieu est magnifique, espérons que l'accès n'en sera pas trop compliqué.

En attendant, ce qui m'occupe, surtout, ce sont les dernières corrections de Franck, texte dont j'ai déjà parlé ici à plusieurs reprises et qui paraîtra dans un an. Il n'y a plus beaucoup de travail à effectuer sur le manuscrit, en réalité, mais tout prend à mes yeux des proportions dantesques. Allez serrons les poings, les dents, et espérons terminer ça avant la fin du mois ! Ce fut une très grande joie, cet été, de voir ce manuscrit accepté, par quelqu'un qui semble particulièrement bien le comprendre, de plus.
Une fois le manuscrit rendu, Franck restera là, tout de même, pas très loin, durant cette année d'avant sa publication. J'ai en effet décidé de monter un site parallèle au livre, sur lequel on pourra écouter, au fur et à mesure, le texte lu. Pour l'instant je prends des photos, effectue des essais d'enregistrement, sans savoir encore exactement quelle forme le site adoptera. Avis de webmasters bienvenus !
Autres chemins d'écriture envisagés : des textes consacrés aux lieux "où lire où écrire" qui paraîtront bientôt en ligne (vers mi-octobre), j'en reparlerai. Et un blog à monter avec une amie de RESF.
(les fenêtres, l'une de terrasse, l'autre de façade, appartiennent à la Bellevilloise)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Bon, d'accord, croisements, mais je crois qu'il y a une direction, certes les routes se croisent, sans doute, probablement, mais Dita Kepler (continue), Franck (était là et continue un peu - bientôt il ne t'appartiendra plus, paraît-il...) et le reste constituent quand même le "mean stream" (ah oui, mean streets -1973-, tu te souviens ? le principal est là)