Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

jeudi 9 avril 2009

Villa Arpel : à 19h, on inaugure...

Sans blague, panne de batterie, pas de photo : vous ne verrez pas ici, pas ce soir en tout cas, la fontaine-poisson, les dalles du jardin, la cuisine de madame Arpel, les hublots qui s'allument, le livre du neveu, le fauteuil jaune, le sofa vert, l'escalier qui ne mène à rien.

Pas de chance, hein ?

Sauf si vous passez au 104 bien sûr.

A 19 heures, en tout cas, croyez-moi sur parole, tout était prêt : jardin, villa, portail, garage, meubles et accessoires. Comme on ne peut pas entrer dans la maison (frustration générale) lorsqu'on est petit on saute, on se hisse pour apercevoir des fenêtres le bureau du neveu, son manuel de sciences naturelles... Et l'on s'aperçoit que les hublots, illuminés à intervalles réguliers, ne sont au fond que deux néons. C'est l'arnaque, dit le petit. Eh oui, c'est ça : les décors, c'est l'arnaque !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

la dictature de l'apparence... le sourire de façade... et aussi " (ne pas) aller dans le décor"... attention aussi, hein...
:°)

Anonyme a dit…

Et en plus, panne de batterie pour une rockeuse,tu avoueras quand même... (il me souvient d'un jeune batteur dans la famille, ou j'ai rêvé ?) On a manqué les happy few, merde ...!
Encore merci du reportage , ne tout cas.
PdB

Anne a dit…

Il y a du jeune batteur dans les parages, en effet !
A bientôt,
Anne

gilda a dit…

Est-ce que dans la semaine du 20 avril il y a un moment où tu y seras (au 104) que tant qu'à venir voir Arpel autant que ça soit l'occase d'un moment sympa ?

PS : Pas eu le temps d'en causer mais l'expo Tati à la cinémathèque un vrai bonheur.

Anne a dit…

Bonsoir Gilda,
Je pars le 24 pour Deauville mais avant c'est possible, sans problème, surtout lundi ou mardi. Dis-moi ce qui t'arrange...