Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

lundi 20 avril 2009

Fenêtres indiennes

























Dans le couloir du 5 la porte d'à côté donne sur un bureau où quelqu'un travaille.













Elle vous écoute parler de vos histoires de fenêtres, sourit, vous apprend qu'elle fait de la photo, cherche dans ses archives...




















Et voilà, ne reste qu'à admirer... Merci beaucoup à Juliette Alexandre pour ces images indiennes.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bien belles images (on dirait les mille et une nuits, un peu, parfois) : bien de la chance, pour le retour, même sous une petite pluie de nuit, aujourd'hui, quel délice hein...

Anne a dit…

Oui, et l'après-midi aux Buttes avec enfants mangeant des glaces, guitariste et violoniste reprenant Sweet home Chicago assis dans l'herbe, grand et beau chien blanc passant et repassant devant le lac, on n'était pas loin du paradis...