Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

dimanche 19 avril 2009

gares

Bientôt de nouvelles fenêtres du monde entier et en attendant quelques-unes de ces gares où le train s'arrête à peine... Photos de derrière la vitre, vite prises, mal prises. Ces endroits où l'on ne mettra jamais le pied sont une obsession depuis la petite enfance : mourir sans (être entré là, avoir poussé cette porte, savoir ce qu'il y a dans cette chambre et ce que ça ferait d'y vivre, qui est cet homme de dos et comment il s'appelle, à quoi pense cette fille devant le passage à niveau...).










































Aucun commentaire: