Gary Winogrand, 1954

Gary Winogrand, 1954

mercredi 19 février 2014

Journal du Blanc #3

Ce matin, surprise


















51 livres (si j'ai bien compté) dans l'oloé lit (appelez-moi madame la jurée s'il vous plaît).
(oui, j'ai 51 livres sur la nature à lire avant fin mai, le viaduc : détail et vérité va devoir patienter un peu).
Je les ai rangés, en piles, en quinconces, dans un carton, dans un bac, sur la table haute, sur la table basse, effectué un premier tri. Pas d'autre photo pour aujourd'hui : au logis du gardien comme on l'aura compris il n'y a pour l'instant que peu de connexion (attention, le 8 mars, tout va changer, a dit Monsieur Orange). Mais le matériau ne cesse de croître...

En face du logis se trouve Emmaüs, qui ouvre le mercredi : voici le second angle de mon carré-rectangle, géométrie du Blanc qui semble, au fil des jours, se dessiner. Le premier de ces angles (ou côtés, nous verrons), c'est bien sûr le palais de justice, à oeil-de-boeuf, à colonnes doriques.
Chez Emmaüs, donc, à dix heures, vite vu : le rectangle gris d'une baignoire dans la cour sur la gauche ; des magazines (un Aggie, des comics) ; des chaussures à trois euros et bouts carrés ; des chemises de toile aux initiales brodées sur la poitrine (j'ai fait main basse sur le pull rouge à deux euros, ne cherchez plus).

Ainsi, pour aujourd'hui, cela donne :
- 51 rectangles ou carrés de couleurs sur rectangle gris
- un nombre infini de carrés, de rectangles, sur étagères et cintres
- un rectangle rouge à manches longues plié dans une pochette carrée à lutins de Noël (je vous prie de me croire)
- d'autres formes encore, mais à retrouver demain (peut-être) (et plutôt en fin de journée)
A demain !

Aucun commentaire: