Gary Winogrand, 1954

Gary Winogrand, 1954

jeudi 27 janvier 2011

Fenêtre de la Rochelle


















le soir la tour de Nesles est prise par la pluie, le flash, le reflet de la chambre, son tableau au mur













le matin tout change mais il faut partir













à peine le temps d'ouvrir la fenêtre













l'heure tourne l'heure tourne
déjà là et loin

5 commentaires:

brigetoun a dit…

beau le soir, vu de la chambre et avec la chambre

Anne a dit…

merci Brigitte
je soupire, veux rester là

Pierre Ménard a dit…

Ah les voyages !... comme chantait Barbara. C'est si beau les voyages. Et ces paysages qu'on découvre. Ces lieux pour écrire... Très belle photographie avec le reflet de la ville sur l'intérieur de la chambre.

Anonyme a dit…

Merci encore Anne pour cette très agréable soirée. Je cherche depuis hier soir le terme qui me semble le mieux vous définir et je crois avoir trouvé : c'est la congruence, c'est à dire l'adéquation entre ce que l'on est et ce que l'on exprime. Cela inspire toujours le respect et même l'admiration.
Nous nous reverrons, Bernard.

Anne a dit…

@Pierre : de Brest à la Rochelle, eh oui, on aurait envie que ça dure, se transforme, se renouvelle (mais ça cristallise et c'est bien aussi, me dis-je)

@Bernard : ce n'est pas compliqué, j'ai été heureuse de tout ! Vous concluez par "Nous nous reverrons" et je ne l'oublierai pas (pas plus que cette congruence : être en accord avec ce que j'écris, oui, j'y tiens, et si cela transparaît, vraiment, tant mieux). Merci encore, quels bons moments...
A bientôt,
Anne