sur le pont, près du canal

sur le pont, près du canal

mardi 8 février 2011

Fenêtres/Open space, regard de Maria Lumbroso

1. Association de mots et de sons
... la violence de la ville
... et l'accélération de la circulation
... sa traîne de reine [du crack]
... la promesse d'une impasse pavée à Jaurès
... tout se décompose ou se superpose
... un troupeau a soufflé sa haine et craché son haleine
... coqs, poules, vaches que l'on cache
... en face des façades
... passe quelquefois
gavroche -

2. Des expressions poético-énigmatiques
... automne des chats
... la ville postillonne ... ville lisse
... ne pas tomber dru dans le journal intime
... les open spaces ont un sapin, ils passeront donc l'hiver
et
On est au chaud dans le livre, personne ne parle. 
Ecrire porte chance, il faut croire.

Cut-up, recomposition de mon texte par Maria Lumbroso, qui travaille à la bibliothèque Robert Desnos de Montreuil et qui, sachant que j'allais venir en résidence, a lu Fenêtres /Open space en notant, pour elle, les extraits repris ci-dessus. Maria a dit ensuite, à voix haute, ce texte nouveau à la fin de la première de mes trois rencontres avec la seconde 13 du lycée Jean Jaurès (ceci dans le cadre d'un programme appelé "écritures contemporaines").

On se doute que je la remercie...

1 commentaire:

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.