Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

dimanche 22 novembre 2009

photos du diaporama










Trois secondes par photographie au lieu des quatre prévues : le diaporama d'hier, projeté à la Bellevilloise, couplé à une lecture "en direct" ne s'est pas vraiment déroulé comme je l'avais imaginé et je ne sais pas, au fond, ce que les gens y ont vu. Tant mieux, tant pis ?



















Le texte ? Ecrit pour l'occasion, insérant des passages de l'oloé 1, des journées de migraine et de Dita Kepler, précédés d'une citation d'Agnès Varda dans Les Plages d'Agnès.





















"Si on ouvrait les gens on y trouverait des paysages" dit-elle.


















2 commentaires:

Anonyme a dit…

les brasseries des gares, c'est quelque chose quand même (mais tu vois, pour ma part, j'aime beaucoup aussi celles des portes( et je suis content que 3 secondes au lieu de 4 ne soit que la vétille qui a empêché le déroulement "'normal" de ta présentation. En tout cas, la prochaine, la vache tu dis avant que je m'organise...

Anne a dit…

La prochaine c'est le samedi 19 décembre à 16h, et ça va encore être quelque chose de nouveau...