Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

mardi 16 juin 2009

attentes / lectures

Des captures d'écran de rues à noms de femmes (écrivains) ; des fenêtres de New York ; des fenêtres du Maroc ; une fenêtre de Corse ; des photos du 104 prises un jour de manif ; un diaporama de la gare du Nord ; un extrait d'un texte d'Eugène Dabit qui parle de la rue d'Aubervilliers ; une bonne nouvelle qu'on ne peut encore annoncer : voilà ce qui attend d'être posté ici tandis que s'organisent la lecture du 28 juin, qui signera la fin de ma résidence, et celle de vendredi prochain, plus confidentielle, à la Maison des petits. Sans compter Dita Kepler, qui attend elle aussi...
Le 28 juin, jour où j'invite donc Martine Sonnet, Sereine Berlottier, Sébastien Rongier et Pierre Ménard dans la salle 200 à 17h (qu'on se le dise et redise !), je lirai un extrait de Franck, manuscrit inédit dont Cowboy Junkies est une variation, en compagnie de Martine qui, elle, lira des passages de Montparnasse Monde. Nous proposerons, d'une certaine façon, un croisement "nos" deux gares puisque mon texte concerne la gare du Nord et le sien, comme son nom l'indique...
On espère vous accueillir nombreux bien sûr !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est pas de bol, mais tant pis, y'en aura d'autres (une pensée pour vous dans l'avion de retour...) !!!

ms a dit…

ah oui, faut nous en envoyer d'ailleurs (des autres et des pensées), mais ce ne sera tout de même pas pareil...

Anne a dit…

C'est sûr qu'il y en a un qui va manquer, le 28...

Anonyme a dit…

partie remise, c'est certain, ne vous laissez pas troubler par le public, tout le monde sera avec vous, comme il se doit... avec vous bien sûr

Anne a dit…

Merci m'sieur, et bonnes vacances !