Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

mercredi 21 janvier 2009

Devant le marché Secrétan

Entre l'avenue Simon Bolivar et l'avenue Secrétan, à Paris, dans le XIXe arrondissement, se trouve une petite place devant un marché de style Baltard, rénovée il y a quelques années. Sur la place, un banc, devant, un arrêt de bus.

Depuis plusieurs mois, le banc avait pris la forme d'une tente, deux versants de couvertures, duvets, tissus divers. Dessous, quelqu'un qu'on ne voyait jamais. Etre passé devant le banc encore l'autre soir et s'être dit, c'est tout, il ne faut pas que je passe en parlant, il dort.

Ce matin, des fleurs sur le banc découvert, un panneau sur lequel est écrit : monsieur Jacques est mort, il avait 78 ans, s'étonnait souvent de ce que lui donnaient les gens du quartier. Puis une belle phrase, phrase forte, sur le panneau, pour dire que c'est cette mort qui dérange.

Aucun commentaire: