Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

dimanche 2 décembre 2012

liane















au moment de creuser, d'aller chercher matière
d'expliquer, de revenir, de reprendre, de montrer
tout cela mêlé
ce désir de fuite :
cesser tout discours
n'exposer absolument rien

ne plus penser qu'à ce nom de fleuve, la Liane
aperçu à Boulogne-sur-Mer

2 commentaires:

Léa Marchet a dit…

Bonjour, je suis étudiante en dernière année de graphisme à Paris. J'ai choisi de travailler sur la poésie contemporaine et son édition. Je visite ce blog désormais régulièrement avec plaisir, je souhaite rencontrer des poètes pour parler de mon projet... si vous êtes dans la région parisienne et que vous avez un peu de temps, je suis sûre que vous pourriez m'aider dans mes recherches !

Anne a dit…

Bonsoir Léa,

oui, je suis à Paris et si vous voulez m'écrire pour m'en dire un peu plus, voici mon mail :

athanorster arobase gmail.com

à bientôt,
Anne