presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

mercredi 22 juin 2011

annuaire des labyrinthes

"Vous passiez un temps fou à ces entrechats, Treize et toi, et Fichaoui, et Judith, et tous ceux qui s'occupaient à la Cause des coups tordus, zigzaguant à travers Paris comme des passereaux affolés, tenant à jour votre annuaire des immeubles à double issue, entrant par une porte sortant par l'autre, sautant des métros au moment où les portes se refermaient, traversant coudes au corps les grands magasins ou les gares aux heures de pointe, pour aller d'un point à un autre la ligne droite était interdite, le labyrinthe était votre spécialité, vous déplacer était une activité qui requérait pas mal de patience et d'imagination."

Olivier Rolin, Tigre en papier, page 179

2 commentaires:

Anonyme a dit…

on se rappelle bébel dans "à bout de souffle" qui rentre par la rue Marbeuf et qui sort sur les champs elysées ? Hein (j'aime bien Olicier Rolin) (pas à dire)

Anne a dit…

et je vois bien ça chez Truffaut, aussi, non ? (au moins pour entrer et sortir des cinémas ;-)