Mandelieu

Mandelieu

jeudi 20 juin 2013

Du jour au lendemain aux grands magasins



















Je n'ai pas écouté l'émission d'Alain Veinstein enregistrée la semaine dernière, diffusée hier soir (que faut-il dire, d'ailleurs, quand on a été présent ? écouté ? réécouté ?) mais je me souviens qu'il a été question de la très belle femme peintre, de Simone Signoret, de la rue La Fayette et de son arpenteuse, de ceux qu'elle rencontre... Des géantes aussi, sans doute.

Décor Lafayette sur France Culture, Du jour au lendemain, c'est ici, donc, en podcast ou en ligne. Et c'est un texte que je continue à avoir en tête, d'autant que la lecture faite avec Jean-Marc Montera près du lac de Grand-lieu a été enregistrée, elle aussi, que je l'ai (ré)entendue pour en choisir des extraits qui seront bientôt en ligne - quant au travail de Jean-Marc... ah, j'en reparlerai !

En réalité, ces jours-ci, ce sont même les trois décors qui, dans mon esprit, s'imbriquent, ce dont j'avais rêvé au départ : Décor Lafayette, qui ainsi poursuit sa route ; Décor Daguerre, dont j'ai lu un extrait dans un article précédent et dont un autre passage se trouve sur le site de Sabine Huynh, accueilli par elle lors des vases communicants ; Dita Kepler, enfin, présente 13 fois sur remue.net - et merci au passage à Thierry Beinstingel de ce qu'il en dit sur Feuilles de route...

*
(et maintenant, se taire, et travailler !)
*
(dire encore, cependant, que la photo ci-dessus est de Christophe Grossi) (merci)

Aucun commentaire: