Gary Winogrand, 1954

Gary Winogrand, 1954

mardi 28 août 2012

Fenêtres de Saint-Brieuc







































































Dernière série de fenêtres d'été, mais de Saint-Brieuc je devrais sans doute reparler puisque je réside pour deux mois dans la maison de Louis Guilloux et me prépare à animer des ateliers d'écriture en entreprise sur le thème de la tenue de travail. 

Surprise de découvrir, dans les rues vides, le passage de Miss Tic, qui vient à la rescousse quand manquent les hommes à la fenêtre (où sont-ils ?). Soleil, silence, oloé du jardin que je n'ai pas encore testé














(demain)

Le Sang noir que je lis sans savoir à quoi ressemble, pour l'instant, le bureau de son auteur situé au deuxième étage, au-dessus de ma tête
bus qui ne passe qu'une fois par heure dans la rue
pas un chat, ou un seul
région que je ne connais pas
l'exact contraire de mon quartier

Tout cela, pour l'instant, dans l'inventaire.

Aucun commentaire: