Gary Winogrand, 1954

Gary Winogrand, 1954

dimanche 3 avril 2011

RER C




























vois passer le twit, rendez-vous dans le RER C, RER C, d'accord, pas de problème, évidemment l'idée d'écrire à la vitre, dans la vitesse, d'écrire avec d'autres surtout, et j'espère alors en connaître certains













je ne pense pas à Fenêtres, pas à Franck dont je lirai un passage dans l'après-midi à Montreuil, d'ailleurs si je suis là, dans le RER C ce matin, c'est aussi pour cette raison













ne pas y penser, se sentir entourée, présence du présent découpé en nano secondes, pesant de tout son poids, l'envie de le retenir, de laisser filer













pesant de tout son poids léger

















mais voilà que Choisy-le-Roi, d'entrée, vient sectionner la première phrase (je pensais premier jet, prise de notes, pas plus, n'ai jamais pensé construction), s'en empare jusqu'en fin de trajet













ce n'était pas prémédité
RER C n'était lié à rien, croyais-je, ou à si peu
brusquement c'est là
en pleine tête, de face

alors se décider
penser eau, pont, passerelle
et parallèlement  tenter des incursions, résister, chercher dans le paysage présent
se servir du soleil pour modifier le regard
cacher aux autres quelque chose, aussi, évidemment

















enfin, à quai, souffler, retrouver ce qu'on regarde depuis des années











































(et sous ces lignes, s'ils ne sont pas en photo ceux qui écrivent sont bien présents)













impossible de lire ce texte en public, ensuite, dans le wagon du haut, il ne faudra pas m'en vouloir
au retour
le taper
l'envoyer tel quel (il se termine par tant pis tant mieux pas grave autre chose et celui-là aussi pourrait finir comme ça)
il est chez François, sera donc en ligne
ici, je ne sais pas encore













merci à qui m'a accompagnée

7 commentaires:

Nicolas Bleusher a dit…

L'intérêt de cette escapade tiendra sans doute dans la multiplicité des regards, des styles, des états d'esprit de ceux qui y ont participé.

Pascal a dit…

le bleu du ciel s'accorde bien avec le gris de l'acier

Anonyme a dit…

(j'ai la même photo numéro 8 ici) (mais cadrée différemment) (bon ça va alors) (tant mieux) je travaille au bazar, mais c'est compliqué, on verra ce qui en sortira (toi aussi tu fais la paparazza, je vois - et NB y figure aussi...)

Anne a dit…

@anonyme : "paparazza" : j'ai même pas mal de photos des gens, pour finir, sur le petit nombre produit
j'attends de voir chez toi (passe donc sur le PJ, au fait, star du jour !)

@Nicolas on a hâte de tout lire, en effet

@Pascal : j'ai toujours aimé ça, oui

Anonyme a dit…

http://www.tierslivre.net/krnk/spip.php?article1123#forum9093
paparazzo aussi... je mets en ligne demain si je peux (je dois trafic photo (intro du matin et le reste tu vois)

Anonyme a dit…

merci pour le lion

Anne a dit…

justement je venais d'aller voir, sur le PJ et sur PWE, j'allais te poser la question de la mise en ligne