presqu'île de Giens

presqu'île de Giens

mercredi 13 avril 2011

à Montreuil, toujours

Tandis que mon prochain livre, Des Oloé, espaces élastiques où lire où écrire, ne devrait plus tarder à voir le jour, publié par les éditions D-Fiction, que j'ai repris mes projets de textes sur les décors et pense à remettre en éveil la ville haute, un peu assoupie ces derniers temps (difficile de tout faire !), à la médiathèque Robert Desnos de Montreuil la résidence se poursuit. 

Voici donc les prochaines dates : 

Le 26 avril, à ma demande, la documentariste Stéphane Mercurio viendra présenter A côté, film tourné en 2008, consacré aux femmes et familles de prisonniers, dont voici la bande-annonce : 



Le 30 avril (un samedi après-midi), aura lieu un café littéraire organisé par les bibliothécaires, qui parleront d'auteurs injustement tombés dans l'oubli, selon eux. Ils m'ont proposé d'être associée à cette rencontre et j'ai choisi d'évoquer les livres de Georges Hyvernaud.














Enfin, le 19 mai, en soirée, Pierre Ménard viendra présenter son projet intitulé Les Lignes de désir.

C'est tout pour l'instant (trois dates seulement ? Qu'on se rassure, ça ne saurait durer !)

Par ailleurs, les ateliers que j'ai menés avec des élèves de seconde du lycée Jean Jaurès ont donné lieu à un blog, Montreuil décor ville, que l'on peut découvrir ici.

Très occupée par Décor Lafayette et Dita Kepler (si ça peut remonter le moral de quelqu'un, suis d'une lenteur, pour écrire !) je n'ai même pas le temps de raconter ici Hors Limites ou le Printemps des poètes. Les lectures s'éloignent déjà, ont demandé pas mal de travail, ont permis d'expérimenter certaines choses (lire avec une comédienne, effectuer un montage de sept textes, mêler travail en cours et livre écrit il y a dix ans). En fin de résidence, vers octobre, j'essayerai de revenir sur tout cela (Tu parles, tu essayeras de boucler ton manuscrit et de trouver comment gagner ta vie ! me dit une voix...)

(photographies : détail de la couverture du livre réalisée par Hélène et Juan Clemente à partir d'une de mes images / photographie de Pierre Ménard)

Aucun commentaire: