Gary Winogrand, 1954

Gary Winogrand, 1954

samedi 8 mai 2010

requêtes

L'outil pour les webmasters de Google ayant évolué, il me semble en savoir davantage depuis ce matin sur ce que tapent les internautes qui tombent (ou non) sur ce blog.
Outre la star, le Père Goriot, qui m'amène son lot de collégiens déçus depuis que j'ai mentionné le roman dans une liste de livres lus à l'adolescence, on trouve : des fenêtres, de quoi s'asseoir, un homme qui dort et les orgues de Flandre. D'accord. Tout cela est logique.

Mais aussi : un maillot échancré, une nappe à carreaux, un vase égyptien et de la moquette verte. Claude Sarraute (alors là, non, Nathalie oui, toujours, mais Claude, non) et Catherine Deneuve nue (plusieurs fois) ; une poubelle qui déborde ; du papier quadrillé ; un tonneau de bois ; un billet d'avion factice ; les Misfits saison 2 (on se demande qui pourrait les interpréter...) ; une pluie de billet (sans s) et une chiure de mouche ; une femme amateur (sans blague ?) ; une femme suspendue (Dita Kepler ?) ; un ange noir ; des cadres extraordinaires ; une mèche blonde sur cheveux roux ; un brin d'herbe (la faute aux 807) ; un escalator en 1922 ; des exemples de cv originaux (j'ai, mais ne montre pas) ; tant pis tant mieux ; une radio du pied ; un couvert en plastique. Et le joli Hauteville sur mer.

(photo prise au Lab-Labanque de Béthune)

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Hey, Hauteville-sur-mer, il en est un dans le Cotentin, à côté de Montmartin sur Mer (Dininu'tif), non loin d'Annoville-sur-Mer (Planet'Hair) (envoyés auu notulographe) (car les coiffeurs normands savent rire) (le Cotentin se trouve en Normandie) (basse,certes, mais tout de même) (trois lions stylisés sur le drapeau): tout se retrouve...

Anne a dit…

Oui, et je m'en suis souvenue en relisant un commentaire que tu avais posté l'année dernière, au moins !

gilda a dit…

Il y a aussi la Hauteville's house du père Hugo à Guernesey et que tu parlais de la rue d'Hauteville même si pas sur mer, ça suffit.

Je vois que tu as trouvé en "Le père Goriot" ton "Le rouge et le noir", le nombre de visiteurs que ça peut m'amener ! Et au début c'était par sa simple mention, comme tu le dis pour toi.
Après la satisfaction c'est si jamais l'un ou l'autre de ceux-là peuvent revenir parce qu'ils se sont finalement un peu intéressés.

Anne a dit…

ça, mystère, ils ne le disent pas... Hauteville, dans "Franck", est à la montagne, c'est aussi pour ça que le "sur mer" me plaît...
Bonne journée, Gilda.

L'employée aux écritures a dit…

@AnonymePdB : la basse normande se demande bien comment prendre votre petite réflexion sur la basse normandie...

Anonyme a dit…

@l'ex Employée aux eaux et forêts : qu'il soit haut ou bas, le normand reste chatouilleux (sinon pointilleux) (c'est juste pour la rime, allez) (je pensais plus obtenir des réactions outrées sur le sens de l'humour des merlans de cette région : voyez comme on peut se tromper...) (damned! je suis démasqué...!)

Anne a dit…

@anonyme PdB : je crains qu'il n'y ait pas beaucoup de merlans par ici (mais après tout je n'en sais rien). Quant au fait que tu sois démasqué, damned, ça ne date pas d'hier : tu es le seul anonyme par ici ! (il y en avait un autre, qui disait n'importe quoi sur Rimbaud, mais ça fait un moment qu'on ne le voit plus). Par ailleurs, j'ai supprimé un vieil article qui m'attirait systématiquement du spam et ai, du coup, "dé-modéré" les commentaires ce matin.
@l'employée aux écritures : évidemment, j'ai pensé à toi en écrivant l'article... Merci d'être passée !

L'employée aux écritures a dit…

@anonymePdB dans mon coin de basse normandie, je ne vois que le artist'tif de Champsecret digne d'être notulifié, d'ailleurs le notulographe se plaint de l'absence de trouvailles ornaises, donc une prochaine fois que j'irai par là-bas (mais j'y vais de moins en moins) je ferai le nécessaire
et Anne : bravo pour les 300 et quelques pages et bien impatiente de lire : vivement la rentrée !