parc de la Vallée aux Loups

parc de la Vallée aux Loups

lundi 8 mars 2010

Alina, Micheline, 1965, 1967

Hier, non journée des femmes, j'ai regardé deux épisodes des Femmes...aussi, émission d'Eliane Victor que l'on peut découvrir dans un coffret depuis peu. Le premier épisode suit la vie d'Alina, 33 ans, femme de mineur, mère de quatre enfants, qui doit également cohabiter avec sa mère et sa grand-mère. Toutes sont originaires d'un village du Nord dont elles ne sont quasiment jamais sorties.

retrouver ce média sur www.ina.fr
Le second montre le quotidien de Micheline, 30 ans, six enfants, femme d'ouvrier, qui vit en HLM à Nanterre - le zoom arrière + panoramique du début embrasse les barres, le bidonville et les écoles.

retrouver ce média sur www.ina.fr

Le rapport avec ce blog ? Aucun, sans doute.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

non, moi je trouve Françoise Mallet Joris au début du deuxième film (réalisé par Claude Goretta quand même : la télé savait ce qu'elle faisait quand même, il me semble) assez en phase avec ton blog : je ne sais pas dire pourquoi, mais il me semble; et l'émission toute entière aussi, je ne sais pas dire pourquoi non plus... ou alors le ton, ou le style, ou le refus de l'emphase, ou de l'effet. Je ne sais pas bien en tout cas, ça m'a rappelé ma jeunesse (t'étais née seulement, toi ?) (surtout la musique) (j'adore le générique) (c'est bien)

Anonyme a dit…

non, moi je trouve Françoise Mallet Joris au début du deuxième film (réalisé par Claude Goretta quand même : la télé savait ce qu'elle faisait quand même, il me semble) assez en phase avec ton blog : je ne sais pas dire pourquoi, mais il me semble; et l'émission toute entière aussi, je ne sais pas dire pourquoi non plus... ou alors le ton, ou le style, ou le refus de l'emphase, ou de l'effet. Je ne sais pas bien en tout cas, ça m'a rappelé ma jeunesse (t'étais née seulement, toi ?) (surtout la musique) (j'adore le générique) (c'est bien)

Anne a dit…

Oui, moi je pense aussi qu'il y a un rapport, même si ce n'est pas immédiat (le discours du début de Françoise Mallet Joris est très bien, en effet, et j'aime beaucoup la pudeur de ces émissions : elles nous nettoient de certains reportages actuels avec force musique dramatique, n'est-ce pas?!) (bises)