Mandelieu

Mandelieu

vendredi 27 janvier 2017

Qu'on lui coupe la tête



















Tel est le titre du texte que je lirai ce soir, à la galerie Six Elzevir, à Paris, dans le cadre du festival In situ / Incipit de Philippe Aigrain et Mathilde Roux dont voici l'affiche :


















"In situ" (cartographies subjectives et cheminement dans le corps du texte) est le titre de l'exposition de Mathilde qui a lieu du 25 au 29 janvier tandis que "Incipit" représente le mini festival de lectures qui est proposé à la galerie pendant deux jours. Le programme détaillé des lectures (piqué à l'un des participants) est le suivant :

- vendredi 27 janvier 19h30-21h00 :

. Marie Cosnay, La tête d’Orphée
. Christophe Grossi, À corps perdu
. Myrto Gondicas, Ancien régime
. Benoît Vincent, Faux
. Lucie Taïeb, Panser les plaies
. Piero Cohen-Hadria, Guyotat / Guillotin
. Anne Savelli, Qu’on lui coupe la tête

- samedi 28 janvier 19h30-21h00 :

. Virginie Gautier, Blues de la Nation
. Charles Robinson
. Delphine Bretesché, On va dire ça gentiment
. Philippe Aigrain, Les têtes parlantes
. A.C. Hello, La tête d’Olympe
. Anael Chadli,
Voix (en tête) / choix de notes
. Guillaume Vissac, À crâne fendre
. Claude Favre, Scalps ou l’invention

Comme on le constate, le thème général se reflète dans les titres des interventions ! (il s'agissait en effet de partir d'un certain Guillotin) Si vous ne pouvez pas venir, sachez que L'aiR Nu enregistre tout et proposera une page d'écoute sur son site. Sachez également que la galerie Six Elzévir (6 rue Elzévir 75003 Paris, métro Saint-Paul ou Chemin Vert) expose les collages de Mathilde jusqu'à dimanche : n'hésitez pas à passer, il y a du neuf et il est bien beau !

Aucun commentaire: