Gary Winogrand, 1954

Gary Winogrand, 1954

mercredi 4 mai 2016

ici rue Daguerre


Le Paris de... Agnès Varda par mairiedeparis

Contre toute attente, Décor Daguerre est à nouveau en lecture chez un éditeur. La personne qui vient de le recevoir connaît bien mon travail et va me donner une réponse rapide, voilà tout ce que je peux dire pour l'instant. L'esprit à Hollywood, j'ai fait mon deuil de la publication de ce texte depuis longtemps, n'ai pas cherché à réactiver les choses, c'est pourquoi je reste ces jours-ci à Palm Springs ou sur Sunset boulevard même si, évidemment, ici rue Daguerre se remet à résonner et que tout le travail mené sur la notion de décor depuis des années me revient un peu brutalement.


















(mais c'est bien)
Que faire quand on vous dit que le texte n'est pas publiable pour des raisons économiques alors qu'il fait partie d'un ensemble ? On va voir ailleurs sans le renier pour autant. C'est ce à quoi je m'emploie depuis deux ans.

















J'écris ce billet dans le suspens (Quelle sera la réponse ? Que va-t-elle modifier ? Où va-t-elle conduire, surtout) pour observer l'élan qu'il donne, ce qu'il réactive même à ne pas se faire d'illusions. 













Peu importe, de toute façon : tout est lié (Agnès Varda à L.A c'est Mur... murs et mon préféré d'elle, Documenteur) aussi quoi qu'il arrive, ce qui se passera ce sera : continuer à écrire.













(et pourtant la vie matérielle s'ingénie à vouloir prouver le contraire, j'en parlerai peut-être ici une autre fois)


*
Photos : reportage de Robert Doisneau à Palm Springs, 1960

Aucun commentaire: