parc de la Vallée aux Loups

parc de la Vallée aux Loups

vendredi 26 octobre 2012

Maryse















elle m'avait dit lundi j'ai des fenêtres à te donner et j'ai écrit le billet d'hier sans savoir où elle était partie l'ai su une heure après ai décidé de le laisser : il est écrit pour elle et au présent, voilà qui est très bien

elle nous a dit qu'elle écrirait la semaine suivante au semenoir nous nous sommes quittées dans un rire et je la crois je sais que oui ses textes sont là et bien là















reine du rebond 
de la surprise 
de l'écho
de la vibration

3 commentaires:

claude favre a dit…

C'est exactement ça, Maryse au présent, dans les rires, généreuse.

Anne a dit…

Merci Claude. Je le pense aussi.
Sa très grande générosité, oui, toujours...

Anonyme a dit…

je dis comme toi : merci