Mandelieu

Mandelieu

dimanche 29 mai 2011

Oloé, J+6, rue de la Mare



















Alors que j'avais encore les ascenseurs en tête (voir vendredi prochain pour les vases co sur le Tiers livre de François Bon), je suis tombée sur une série d'échelles.































C'était il y a une heure dans la rue de la Mare, à Paris. Cette rue n'est pas un oloé, mais se trouve dans Franck. Elle est citée incidemment. En réalité elle comptait : l'un des points centraux de Jourdain.
Le 46 était accessible, ai-je cru, ouverture des ateliers de Belleville oblige (seule manière ou presque de défier les digicodes). Mais non. Me suis heurtée à une grille, n'ai pas pu avancer dans la cour comme je l'aurais voulu.
Auparavant, fait un tour au petit salon du livre politique. J'y ai découvert un livre des éditions Zone qui m'aurait sans doute été utile lorsque j'écrivais le mien - et qui est paru à cette époque-là, du reste, ce que j'ignorais. Etrange d'y retrouver les flyers qu'on fourrait dans nos poches, les dessins de Tapage, les noms de groupes (tous vus en concert ou presque) et les pochettes de disques. Bien tentée de l'acheter mais non, voilà, c'est passé, bye. Et même, quand j'écrivais, je n'ai presque rien gardé de tout ce que j'ai lu, réécouté, visionné de l'époque, punk français and co.


















Je me suis remise à marcher, je savais que je n'avais plus beaucoup de temps. L'oloé d'aujourd'hui c'est ce blog et je ne peux faire long. Aussi : photos.














à ça.
Rue de la Mare, question aujourd'hui effacée, cachée, nettoyée, perdue.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

rue de la mare : j'y suis passé aujourd'hui, en auto, c'était l'émeute (vers 6 heures) les pompiers les enfants les chiens enfin tout le kit (dimanche après midi des aab (ateliers d'artistes de belleville, c'est la galère)(il y a quelques années, une étude de publique, réalisée par moi, taxée par une sociologue indigente : ça peut exister, la preuve)(mais je connais les gens qui viennent)

Anne a dit…

t'es rentré, donc :-)

Anonyme a dit…

je rentrai justement (c'était chouette)

Anne a dit…

oui, en fanfare, je vois ça dans le petit journal à l'instant !