Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

Arras-en-Lavedan, le syndrome du caméléon, installation de Johan Parent

samedi 16 janvier 2010

ligne blanche

Puisqu'elle n'est plus là, cinq minutes de trajet sous la neige...



































































immeuble A (Colonel Fabien), canal Saint-Martin (Jaurès), graphe (Stalingrad), place (Stalingrad), marquise (Barbès), et M E R D (mais où ?)

3 commentaires:

Anonyme a dit…

la photo du monde, ou celle que j'ai faite ? c'est comme tu veux, les deux sont là... tu me dis... Je pense venir à ta lecture bientôt... Bon courage (pour la préparation, et pour le reste... ça va mieux la santé ?)

gilda a dit…

Presque assorties à tes fenêtres lilloises du bandeau de ce matin, j'écoute ce matin "Les fenêtres" de Jacques Brel, que j'avoue j'avais (complètement) oubliées (c'est dans l'album JEF), et je pense à ton travail. Ça va bien ensemble.

Anne a dit…

à anonyme : la photo que tu avais prise de la page du Monde où on voyait le visage de Kristina Rady et Mano Solo.
Sinon, la santé ça va mieux, merci, ça ira pour samedi (tant mieux si tu viens !)
à Gilda : merci pour l'idée..