dans le décor

dans le décor

jeudi 29 juillet 2010

Berlin, dernière










juste en face, le Landwehrkanal









la Spree (bande-son : Goldfinger)


















un zoo, des musées









et retour à la plage départ









bande-son : Tiken Jah Fakoly, cette fois

(Berlin, dernière est également le titre d'un roman de Kits Hilaire paru en 1990, dont l'action est située dans le quartier de Kreuzberg)

vendredi 23 juillet 2010

mercredi 21 juillet 2010

Fenêtres de Paris, par Maryse Hache

Huit fenêtres de la rue des Halles dans le semenoir de Maryse Hache, avec reflets et lumière d'été, à découvrir ici (merci Maryse).

Berlin, IV : d'en haut












































(je vous conseille de cliquer deux fois sur les photos : une première pour les ouvrir, une seconde pour les agrandir)

dimanche 18 juillet 2010

samedi 17 juillet 2010

Berlin, II : par les affiches
























































Et aussi : un visage mi-Sting, mi-Kurt Cobain ; Cabaret, Fame, The Blue men en tournée mondiale ; The Pogues en concert début août ; une photo de fenêtre qui me fera bientôt courir au musée de la photographie.

jeudi 15 juillet 2010

Berlin, I : Fenêtres et verrière du Sony Center




















































Berlin, Sony Center, juillet : s'asseoir après une longue marche, lever les yeux, les baisser, découvrir une infinie variété de jambes, shorts, mollets, genoux, sandales, chevilles, tongs, orteils, cuisses, tailles, épaules, oreilles, coiffures, nuances de gris et de bleu.

dimanche 11 juillet 2010

Franck : gare du Nord / Place Denfert-Rochereau

Les "lieux" du livre prennent place sur la Toile, au fur et à mesure. Dans la ville haute, on peut découvrir depuis hier le passage appelé "Gare du Nord" situé entre les pages 14 et 27 de Franck. Ce ne sera pas la dernière fois qu'on entendra parler de cette gare... "Gare du Nord" est la suite de "Château-Landon", mis en ligne la semaine dernière.

Le hasard veut qu'au même moment un autre chapitre de mon livre, "Place Denfert-Rochereau", se trouve également sur le web (sous forme de texte cette fois, mais la captation audio ne devrait pas tarder). Il s'agit de l'extrait lu à la nuit remue.net le mois dernier.
Ce ne sont pas des chapitres qui se suivent, mais "Denfert" est tout de même situé au début du livre et l'on peut passer, me semble-t-il, de gare du Nord à lui sans problème.

La prochaine mise à jour devrait avoir lieu en août, avant de trouver son rythme de croisière, hebdomadaire, à partir de septembre (j'espère !).

Quant au prochain lieu, il s'agira de Jourdain.

samedi 10 juillet 2010

Fenêtres : trajet continu



Voici un petit montage de mes vidéos prises en 2008 sur la ligne 2 qui exclue les arrêts en station. Le trajet y devient une boucle, on ne descend plus.

Je vous conseille le clic droit, et "full screen" pour le voir en entier.

N'y sont plus, aujourd'hui : l'immeuble aux fenêtres murées à Barbès, remplacé par un neuf, assez beau (mais j'aimais tant l'ancien) ; les tags sur la rotonde de Stalingrad, impeccable à l'heure qu'il est.
N'y sont pas encore : la façade aveugle, à Stalingrad toujours, qu'il faut vraiment que je prenne en photo un de ces jours ; le centre Barbara, d'un noir d'encre, dont je reparlerai sans doute ici et que l'on aperçoit en travaux.

N'y sera plus, un jour, non plus, le bruit des MF67, rames progressivement remplacées par des MF2000 dont les vitres sont plus larges mais qui possèdent moins de sièges et dont les freins grincent atrocement (la faute au sabot qui n'est plus qu'en bois m'a dit un conducteur l'autre jour) (je le salue s'il passe ici).

jeudi 8 juillet 2010

Cowboy Junkies, en attendant septembre


MusicPlaylistRingtones
Create a MySpace Playlist at MixPod.com



BO de la ville haute, en quelque sorte (ou comment la création d'une playlist, avec les titres que l'on trouve et les titres absents, trace à nouveau une trajectoire).

lundi 5 juillet 2010

Bienvenue dans la ville haute

Voilà, c'est fait depuis ce matin, mon site consacré à la lecture audio de Franck, Dans la ville haute, est en ligne. Merci beaucoup à Juan Clemente, qui en est le concepteur, à Alain, qui m'aide pour l'enregistrement et à tous ceux qui me soutiennent depuis le début, que nous nous connaissions ou non. Bienvenue à tous !

Quelques petites précisions sur son fonctionnement : il s'agit d'un site à périodicité hebdomadaire dont le contenu sera entièrement en ligne dans un an. Chaque samedi, apparaîtra un nouvel article consacré à un "lieu" du livre. Les numéros des pages lues à voix haute seront indiquées dans le titre des articles, de manière à pouvoir se repérer plus facilement. La mise à jour ne sera vraiment régulière, cependant, qu'à partir de septembre. En attendant, pour plus de sûreté, je vous avertirai des mises à jour sur ce blog-ci, facebook et twitter.

Dans la ville haute possède trois rubriques : "Franck", à laquelle on peut accéder par le mur d'images de la page d'accueil (ce mur va s'étendre et se métamorphoser au fur et à mesure des mises en ligne) ; "Journal", dont le texte est également publié sur le blog Dialogues ; et enfin "A propos", destinée à ceux qui auraient besoin de quelques informations supplémentaires.

A la manière de l'index de Fenêtres (le livre), des "accès" par mots-clés permettront, au fil du temps, d'entrer autrement dans le texte : par lieux, mais aussi par thèmes.

Bonne visite...

samedi 3 juillet 2010

Dans quelques heures, si tout va bien

Le site consacré à Franck dont j'ai déjà parlé est en train de se mettre en place : j'espère qu'il pourra être mis en ligne ce week-end, et bien sûr je l'annoncerai ici dès que ce sera le cas.

On pourra y entendre au fil des semaines le livre lu sous forme de fichiers son d'environ cinq minutes (voire moins). Dans cette rubrique, qui comprend aussi des photos, aucun texte n'apparaîtra.

Une seconde rubrique permettra de lire le journal de publication que je tiens depuis le mois d'avril et qui sera mis en ligne, simultanément, sur le blog de la librairie Dialogues durant l'été. Il s'agit d'un journal réécrit à deux mois de distance, non d'un travail "à chaud".

Je pense que ce site me tiendra éveillée une bonne année, à raison d'une mise à jour par semaine : il faut enregistrer le texte, retourner sur chaque lieu faire des photographies, les trier, effectuer un montage, poursuivre la rédaction du journal... Dans mon esprit, c'est une façon de proposer des extensions, non d'illustrer quelque chose. Bien sûr, ainsi, je garde la main sur un livre auquel j'ai consacré plusieurs années et dont j'ai peur qu'il ne tienne que quelques semaines sur les tables des librairies. Mais au delà, il me semble que c'est surtout une manière de creuser à nouveau le sillon : après Cowboy Junkies et Franck : Dans la ville haute. Impossible de savoir, pour l'instant, si c'est une bonne chose ou non pour les projets à venir. Simplement, c'est comme ça...

A très bientôt, donc, pour la mise en ligne de ce nouveau blog, qui ne m'empêchera pas de poursuivre celui-ci (il y en a qui s'inquiétaient !).