arbre de l'île (ronde)

arbre de l'île (ronde)

lundi 12 novembre 2007

Autre voyage : Les Comores, Zanzibar




















A Marseille, Lire en fête m'a permis de rencontrer Salim Hatubou et Jean-Pierre Vallorani, dont le très beau livre, Comores Zanzibar, reste longtemps en tête. Salim Hatubou y part à la recherche de sa mère, qu'il a à peine connu et dont la voix se mêle à la sienne. Le photographe Jean-Pierre Vallorani accompagne ce voyage, et fait davantage que l'accompagner.



D’Ungudja, ma mère, j’entends Ba Hussein
inviter les djinns bantus de Pemba à la danse.
Il dit : Nyumba Yagwa, la maison s’est écroulée.
Ntende je we ? Que puis-je faire ?
Potea Ufunguo. La clef est perdue.
Alors, mon enfant, rebâtis la maison,
cherche la clef, ouvre, entre et installe-toi.

dimanche 11 novembre 2007

jouer au métro à domicile

(à propos du métro aérien, sur la ligne 6)

Quand le parcours se prolonge un peu, c'est le statut du passager qui change quelque peu : il supporte moins le regard des autres et ose moins les regarder ; le voyeurisme prend ses distances : parallèles à la voie, cependant, les fenêtres des immeubles au deuxième et au troisième étages sont souvent closes, et tirés les rideaux, comme si les heureux habitants de ces lieux étaient tenus de jouer au métro à domicile et de goûter toute la journée la quiétude d'une pièce capitonnée où la lumière reste allumée.

Marc Augé, Un ethnologue dans le métro, 1986.


Marc Augé aurait-il rêvé la même chose s'il avait pris la ligne 2 qui ne traverse pas, elle,
Bir-Hakeim et Passy ? J'ai dans l'idée que non...